Avez-vous remarqué ?
Qu'elles soient récentes ou anciennes, les publicités horlogères nous montrent à peu près toujours des cadrans affichant 10 heures 10.
Pourquoi ?

Avant de fournir l'explication (ridiculement simple), retraçons l'histoire de l'horlogerie et plus particulièrement de la montre au travers des siècles. Pour cela, transportons nous en Italie, berceau de la renaissance.

Nous sommes en 1364 à Padoue. Giovanni de'Dondi (1318-1389) vient d'achever l’Astrarium, une horloge astronomique, après seize années de labeur. L'ensemble de son travail est relaté dans deux traités l'Opus Planetarium et le Tractatus Astrarium. Ces traités sont si précis qu'ils ont même permis la reproduction de l'horloge. C'est le début de l'horlogerie de précision.

Un autre acteur majeur de l'horlogerie n'est autre que Léonard de Vinci (1452- 1519) lui-même, qui a décrit deux systèmes de génération de force motrice : dans le Codex I (1492-1497), le croquis d’une fusée et dans le Codex M3 (1497-1499), celui d’un stackfreedle. Le premier système, repris en France au XVe siècle, plus performant, sera utilisé jusqu'à la fin du XIXe siècle.

Mais toute l'histoire de l'horlogerie n'est qu'un quête sans fin à la miniaturisation et nombreux d'artisans rivalisent d'ingéniosité pour réduire l'encombrement et améliorer le fonctionnement des horloges. L'idée de pouvoir "porter" une horloge est déjà dans l'air du temps à la fin du XVe siècle.

Transportons nous maintenons à Mantoue en Lombardie (Italie du Nord). Ainsi qu'Enrico Morpurgo l’a démontré il y a quelques années, c'est en 1505 que se situe l'invention de la montre portative par les frères Dieci (1475-1435 et 1475-1437). Les frères Dieci, jumeaux spécialistes de l'horlogerie, sont déjà très connus en tant que maîtres horloger dans cette ville. La présentation de la première montre à la cour de Mantoue va les consacrer et faire d'eux des légendes du monde de l'horlogerie.

Il est maintenan temps de revenir à notre question initiale : la réponse est évidente pour ceux qui viennent de lire ce texte. Les frères Dieci, d'incorrigibles farceurs, avaient coutume de se présenter de la façon suivante : "Siamo le Dieci e Dieci" (Nous sommes les Dieci et Dieci). Cette phrase fut par la suite déformée par l'Histoire pour donner "Sono le dieci et dieci" qui signifie en italien : "Il est dix heures dix". Voilà pourquoi en hommage à ces deux pionniers de l'horlogerie portative, les publicités nous montrent à peu près toujours des cadrans affichant 10 heures 10.

Les personnages et les situations de ce billet sont pour la plupart réels. Seuls les frères Dieci n'ont jamais existé.


Ce billet se rapporte au jeu du sablier organisé par Kozlika. Et hop là.