C'est l'histoire de Robinson perdu sur son île qui demande à Vendredi :
– Elle mesure combien celle de celui qui a la plus grosse du monde a ton avis ?
Et Vendredi de lui répondre :
– Ben, on n'a qu'à comparer tous les deux, pardi !
Robinson esquisse un sourire :
- Vous êtes tous les mêmes dans le pacifique. Vantard comme pas possible. Je suis sur que tu es compléxé et tu compenses en racontant que c'est toi qui a la plus grosse.
Vendredi ne s'énerve pas. Au contraire, lui aussi sourit :
- Je crois que c'est plutôt toi qui est compléxé, comme tous les blancs. De tout le pacifique, c'est moi qui ait la plus grosse, je peux te l'assurer. J'ai déjà comparé pas mal de fois et ça ne laisse aucun doute. Allez viens, on y va et tu verras.
Robinson, accepte à contre-coeur :
- Ok, ok, allons-y.
Vendredi emmène Robinson derrière un bosquet d'arbre et lui demande :
- Alors, tu es prêt. Tu ne seras pas déçu, non ?
Ils avancent encore un peu et au détour d'un rocher Robinson s'arrête et s'exclame :
- Whaou ! Tu avais raison Vendredi, je crois bien que tu as la plus grosse, et même la plus grosse du monde. La mienne à coté est ridiculement petite. J'ai honte.
Vendredi, très fier de lui, demande alors :
- Ca te dit de l'essayer. Tu verras, tu vas adorer.
Robinson, toujours confus, balbutie :
- C'est vrai ? Tu veux bien me prêter ta pirogue ?


Ce billet se rapporte au jeu du sablier organisé par Kozlika. No comment.